20
05
Inexactitudes, fakes et plagiats : que cachent ces comptes twitter que tout le monde suit ?

Vous connaissez forcément ces comptes et il y a même de grandes chances que vous en suiviez quelques-uns. Il s’agit de comptes Twitter se présentant comme des comptes de diffusion de contenu historique, scientifique ou politique. Ils diffusent souvent des images étonnantes et esthétiques, et permettent de se rassurer en se disant que quand même, on apprend des choses sur Twitter.

La réalité : du spam et du trafic de comptes

La réalité est hélas toute autre, car le seul but de ces comptes est d’engranger un maximum de followers, avant d’être revendus au plus offrant et de changer de nom. Un compte « clé en main » avec des centaines de milliers de followers légitimes, (des humains et non des bots) et un bon ratio follower/followé peut rapporter gros. Des tweets de spams peuvent également être glissés dans le contenu contre des dollars sonnants et trébuchants.

Et pour engranger du follower facilement, rien ne vaut le contenu (on se tue à vous le répéter :) ). Le problème c’est qu’ici, tout est bon pour obtenir du contenu à diffuser : le trucage, la violation de propriété intellectuelle, le mensonge, la non-attribution… il faut que l’image soit la plus spectaculaire et la plus partageable possible, peu importe sa véracité ou l’exactitude de sa légende. Peu importe aussi de voler purement et simplement des images à leurs créateurs sans les créditer.

Une analyse rapide permet de diviser ces comptes twitter douteux en 3 catégories.

1. Les comptes des amis de la nature

La nature a ses secrets, et elle vous fascine, c’est pour cela que vous êtes prompts à retweeter ces phénomènes-étonnants-qui-vont-vous-étonner tels que le volcan à lave bleue, ces petites chouettes sous la neige, la voie lactée parfaitement alignée avec un chemin ou ce renard très rare et tellement mignon. Ce faisant, vous voulez surement montrer que notre planète est pleine de de surprises, que nous sommes peu de choses et qu’il faut arrêter de la détruire sinon toutes ces merveilles disparaîtront.

bluelava owlets

heavenstrail

inari

Je ne peux que partager ce constat, le problème c’est que vous avez retweeté quatre fausses informations, dont une mauvaise légende (ça n’est pas de la lave bleue mais du gaz, et ça n’est pas non plus en Indonésie mais en Éthiopie) un fake photoshop (la voie lactée) et un jouet en résine (le « renard Inari ») et un bijou en plastique (les deux chouettes sont en fait une broche).

Tout ça n’existe pas. Et si vous regardez le nombre de retweets, vous verrez que vous n’êtes pas les seuls à vous être faits berner. La planète ne vous remercie pas pour les ressources réseau et l’electricité gaspillées.

2. Histoire, sciences et politique

Tout comme il y a des signes extérieurs de richesse, il y a des signes extérieurs d’intelligence, et quoi de mieux que de montrer à toute votre timeline que vous vous intéressez à des domaines pointus tels que l’histoire ou la science ?

Vous vous empressez de retweeter des comptes comme Lost in History, ClassicPicsTheMindBlowing ou encore SciencePorn, mais pas de chance, tout comme les comptes des amis de la nature, ces comptes sont également bourrés de fakes, et tweetent en boucle les mêmes photos automatiquement.

clockwork

(ci-dessus un fake retweeté inlassablement par le compte qui se soucie peu de la véracité des informations)

Ils ne créditent jamais les auteurs des images et inventent parfois complètement l’histoire qui va avec la photo. Ils disposent de scripts automatisés pour aller récupérer du contenu sur des sites comme Reddit, sans le vérifier ou le recouper.

Rendez-vous service et cessez de les suivre.

3. Aphorismes, perles et dessins de presse

On entre dans ma catégorie préférée.

Vous suivez peut-être déjà Landes Yves par exemple (renommé depuis en LOLyves, l’humour est total), un compte qui ferait rougir l’Almanach Vermot (tu l’as ? T’as vu, moi aussi je sais faire du kolossal humour rikolade), qui n’hésite pas à piquer ses blagues un peu partout et à les traduire en français au besoin, ou qui tweetera 8 fois la même blague jusqu’à ce qu’elle fasse un peu d’audience.

lolyves

Ça n’est pas un compte spam à proprement parler, mais on peut s’interroger sur ses motivations et ses méthodes.

Il y a aussi le street artist Banksy, enfin disons les 20 comptes fakes tenus par des usurpateurs (comme @thereaIbanksy par ex, avec un I majuscule à la place du l minuscule), qui n’hésitent pas à faire trembler les fondements de la société avec des mauvais dessins de presse et des images « inspirantes » dignes d’un agenda de collégien. Vous pouvez également retrouver ces images compilées dans des powerpoints familiaux qui tapissent votre boite mail que vous n’osez pas signaler en spam.

Le cas des faux Banksy nécessiterait un billet à lui tout seul, tant son image a été détournée par des comptes sans scrupules (jusqu’au point de porter préjudice à l’artiste à mon sens), le simple sceau « Banksy » permettant de légitimer n’importe quelle image en lui donnant la touche de crédibilité et de profondeur qui lui manquait, même si le message est digne d’une trousse « Ben ».

Au lendemain des attentats qui ont touché la rédaction de Charlie Hebdo, un « puissant » dessin de « Banksy » faisait le tour des réseaux sociaux, retweeté des milliers de fois. La simple mention de Banksy donnait toute sa puissance au message, les personnes friandes de ce genre de RT « profonds » n’ayant aucune idée du style habituel de l’artiste, et donc ne se rendant pas compte que c’était manifestement un faux.

crayon

C’était en fait un dessin de Lucille Clerc, recadré et sur lequel on avait ajouté un filtre instagram pourri. Tout est bon pour générer du RT.

J’ai moi même poussé l’expérience avec un dessin parodique et moche volontairement (mal) attribué à Banksy pour voir jusqu’où allait la folie des hommes, et ça n’a pas raté, quelques personnes l’ont retweeté au premier degré sans se poser de questions.

banksycrayon

Preuve que tout contenu, même idiot, même manifestement faux, sera retweeté sans comprendre ni en chercher la source. Il suffit de regarder n’importe quel compte de faux banksy pour constater qu’un mot ou une petite phrase pitoyable de style « Brilliant », « More people need to realize this »ou « Makes you think » accompagné d’un dessin piqué n’importe où suffira à moissonner des milliers de retweets, alors pourquoi se gêner ?

On retrouvera aussi dans cette catégorie de tweets une sous-catégorie que les anglo-saxons nomment « sob stories », soit en bon français les « histoires à faire pleurer dans les chaumières ». Je ne vous fais pas le détail, mais ici les histoires de « foi en l’humanité retrouvée » inventées de toutes pièces succèdent aux anecdotes « Mind blowing » bidons en pataugeant dans la boue de la médiocrité.

Il y a aussi les comptes de citations célèbres ou de phrases politiques, les comptes de sites clickbait comme @demotivateur (#buzz #insolite) c’est la même histoire que précédemment. Certaines agences se sont spécialisées dans la création et l’animation de ce genre de comptes.

Pourquoi ces comptes bidons sont un problème ?

Car sous des dehors sympathiques, ils cachent leur vraie nature fourbe et malicieuse. Ces comptes ne sont pas anodins et sont organisés en vastes réseaux affiliés destinés à générer un maximum d’argent en étant revendus ou en glissant de la publicité dans leur contenu volé.

Une fois engrangé du follower à tout va (vous) ils passent à l’étape suivante qui est de balancer de la publicité pour des pilules qui font maigrir (le ventre) ou grossir (autre chose), en passant sous les radars de Twitter qui sera alors incapable de détecter le spam, ses algorithmes détectant que le compte Twitter a des milliers de vrais followers humains et des RT légitimes.

Pire encore, le compte peut tomber le masque et changer de nom du jour au lendemain en se mettant à diffuser un message politique, une tactique utilisée par l’UMP avec ses comptes « neutres » style perles du bac, les phrases politiques, Mme Michu et Mme Lenvie. Alors que vous croyiez suivre un compte potache et rigolo, vous vous retrouvez à suivre le compte d’un parti politique (avec lequel vous n’êtes peut-être pas d’accord) pendant une course présidentielle, une pratique qu’on pourrait au mieux qualifier de tromperie.

La méthode n’est pas limitée aux comptes de partis politiques, On a par exemple vu des comptes « fans de Justin Bieber » suivi par des centaines de milliers de personnes se transformer du jour au lendemain en compte raciste ou sexiste.

Arrêtez de suivre tous ces comptes. Maintenant.

Il est facile de suivre ou de RT un compte qui poste des images drôles, belles ou inspirantes en un clic, mais désormais, vous savez que ces comptes ont pour unique but de vous spammer, ainsi que votre timeline qui n’a rien demandé.

Les reconnaître est assez simple :

  • Ils occupent un segment porteur comme la science, l’histoire ou l’humour.
  • Ce sont souvent des comptes tweetant des images.
  • Les images sont exceptionnelles et difficiles à croire (trop belles pour être vraies).
  • Les photos ne sont jamais créditées.
  • Les légendes sont très courtes et utilisent des méthodes évidentes de clickbait.
  • Les noms des comptes utilisent des « i » majuscules ou des « L » minuscules pour usurper l’identité de vrais comptes, comme par exemple NationaiGeographic, thereaibanksy ou banksyofficiai.
  • Des comptes comme PedantPic se sont spécialisés dans dans la traque de ces tweets douteux, et certains utilisateurs tiennent des listes des comptes à éviter.

Soyez attentif aux comptes que vous suivez, et dites-vous que vous ne perdez pas grand chose à ne pas suivre ces comptes, les infos diffusées étant soit fausses, soit tout simplement sans aucun intérêt.

Vous pouvez également appliquer cette règle à tous les réseaux sociaux sur lesquels vous êtes présents.

Votre timeline vous remercie d’avance.

par le 20 mai 2015

16 commentaires

  1. Nicolas Hoffmann (@Nico3333fr)
    21 mai 2015 à 11 h 27 min

    Merci pour ce billet. J’en profite pour mentionner Hoaxbusters qui permet aussi de vérifier des infos, toujours utile (voir carrément indispensable).

  2. Marie Guillaumet
    21 mai 2015 à 11 h 42 min

    Très bien vu ! Cela me fait penser à la fameuse citation qu’on a beaucoup vue passer : « Le problème avec les citations sur Internet, c’est qu’on est jamais sûr de leur origine », soit disant attribuée à Victor Hugo, et qui se jouait justement de cette déformation/prolifération.

  3. Merci pour cet article, ça me fait un truc à donner à lire aux gens qui re-diffusent ces comptes.

    Mat a fait une liste de quelques comptes de ce genre, en se rendant dessus on peut assez facilement tous les bloquer ( https://twitter.com/dioxmat/lists/viral-inaccurate-fake/members ). Une alternative, si vous suivez des gens reprenant régulièrement ces comptes, est de désactiver, via l’interface de Twitter, la réception de leurs retweets.

    Dernier point, si vous tombez sur une image qui vous plait sur un de ces comptes, n’hésitez pas à abuser des sites de recherche inversée, comme http://tineye.com/ pour trouver l’originale et la diffuser avec la bonne légende et correctement attribuée.

  4. Brilliant :-D

  5. Génial ! Si je comprends bien, je vais bientôt gagner plein d’oseille grâce à mon compte Twitter. Merci pour la révélation !!!

    • Julien Dubedout
      21 mai 2015 à 19 h 01 min

      Tu apparais dans ce classement surtout dans ce classement pour le coté « récupération d’autres auteurs » et « réitération jusqu’à avoir assez de RT ». Du coup peut être qu’il est temps de pivoter pour achever le travail et monétiser tout ça ? :)

  6. poujol·rost mathias
    22 mai 2015 à 8 h 31 min

    Il est évident que tous les gros partis font de même, sauf que pour l’instant ils ne se sont pas (encore) fait chopper !

  7. Katyucha kostikov
    22 mai 2015 à 21 h 11 min

    Si un compte commence à jouer le spammer : suffit d’utiliser le bouton : Ne plus suivre !

    Et puis @bonjour_madame diffuse des textes courts avec des images et personne s’en plaint de ses spams :)

  8. Marrant pour LOLYves, il me semble qu’il a un blog et un one man show dès fois… donc robot ?
    Il a des copains « anonymes » aussi genre MadameLaMort ou équivalent… mais ce n’est qu’une suite de tweets humoristiques, j’ai du mal à voir l’UMP derrière…

  9. Même si de ces infos sont bidons, personnellement, je me suis abonné un compte qui tweet des gifs animaux, et peu importe la légende, c’est amusant pendant 2 minutes et tu passes. Je sais pertinemment, même avant de lire ceci, que c’est pour faire de la pub.

    C’est bête et méchant mais je préfère m’amuser genre 5 minutes par jour quitte en plus a faire gagner de l’argent à quelqu’un, plutôt que faire en sorte que tweeter soit morne.

  10. Tout ce qui est manipulable est manipulé. Surtout sur internet parce que c’est si facile et que ça ne coûte presque rien. un autre compte twitter qui dénonce certains plagiats et fakes : https://twitter.com/Antiref

  11. Des compléments intéressants :
    http://digital.cs.usu.edu/~kyumin/pubs/lee13icwsm-crowdturfing.pdf
    -> Des gens payent des travailleurs pour créer des comptes, obtenir des followers et des RT. Lee et al décrivent ce phénomène et le quantifie avec une étude approfondie
    https://www.researchgate.net/publication/268683912_On_the_importance_of_considering_social_capitalism_when_measuring_influence_on_Twitter
    -> Une méthode de détection des utilisateurs qui cherchent à oibtenir des followers à tout prix et une description plus détaillée

  12. Effectivement pour LOLYves (que je ne connaissais pas malgré les 127 k de followers), c’est assez frappant ! Bons nombre de citations, style punchline, sont tweetées de ce compte (le genre de phrase qu’ont retrouve assez souvent sur Internet) comme celle-ci : « Chaque fois que je dois prendre une décision importante, je me demande : « Qu’est-ce que ferait l’ONU à ma place ? ». Et donc je fais rien. ». Drôle mais je ne pense pas que ce soit de l’auteur ? Ou alors il a cru que c’était de lui tellement il l’a entendu ? Je ne sais pas ^^

  13. J’ose à peine RT de peur que ce soit un fake….

Leave a Reply

Glossaire