16
12
Parce que les PME ne sont pas les banquiers des grands groupes

Alors que l’INSEE annonce dans sa dernière note de conjoncture, l’entrée de la France dans une courte récession, que les agences de notation dégradent les notes des banques espagnoles, et menacent de dégrader la note de la France avant Noël, la santé financière des PME est stratégique pour maintenir l’emploi et la santé économique française.

C’est pourquoi suite à une enquête menée auprès de ses membres, CroissancePlus souhaite sensibiliser les pouvoirs publics à l’importance du respect des délais de paiement, notamment pour que les grands comptes arrêtent de prendre les PME pour leur banquier, grâce à la mise en place d’un médiateur des délais de paiement !

Aujourd’hui, dans une tribune du Monde (reprise par nos amis blogueurs), les pouvoirs publics ainsi que les patrons de grands groupes sont interpellés pour enjoindre à respecter les délais de paiement et ne pas assécher les trésoreries des petites structures !

Les PME ne sont pas les banquiers de notre économie.

Voilà près de quinze ans que CroissancePlus et son réseau d’entrepreneurs mobilisent les pouvoirs publics pour que la France se dote d’un environnement réglementé propice à la croissance de nos entreprises, seul levier de création de richesse et d’emplois pour notre pays.

En 2008, la Loi de Modernisation de l’Economie avait, parmi ses principaux objectifs, l’ambition de réduire les délais de paiement entre les donneurs d’ordre et leurs prestataires. Trois ans plus tard, CroissancePlus s’est adressée à ses membres pour connaître la réalité en matière de délais de paiement dans leur entreprise. Non sans surprise, les dirigeants nous ont appris que les délais de paiement se sont dégradés sous l’effet de la crise récente, et que la LME, loin d’avoir guéri tous les maux, n’avait eu qu’un effet trop limité. Certaines pratiques ont été pointées du doigt car elles jouent avec les frontières de cette loi.

Notons parmi les exemples de mauvaises pratiques les bons de commandes signés à long terme, retardant ainsi l’émission de facture : ou comment faire de la trésorerie sur le dos des entreprises sans être hors la loi ! CroissancePlus ne peut croire qu’en 2011, des grands groupes, se positionnant comme des acteurs responsables de l’économie française, continuent d’utiliser de viles techniques pour se jouer de PME qui ont rempli leur part du contrat. Vous devez comprendre – et nous sommes certains que vous le savez déjà – qu’en ne payant pas à temps leurs fournisseurs, ces grandes entreprises prennent leurs sous-traitants en otage.

Les PME ne sont pas vos banquiers. Ne pas respecter les délais de paiement est un acte illégal, qui entraine des faillites, des destructions d’emplois et les drames sociaux qui s’en suivent. La médiation de la sous-traitance ou Pacte PME sont des initiatives qui vont dans le bon sens, mais force est de constater que cela est insuffisant et que certains entrepreneurs de notre pays voient leur trésorerie asséchée par des comportements irresponsables.

Les entrepreneurs de CroissancePlus demandent au Premier Ministre la création d’un des délais de paiement afin que les PME puissent dénoncer les mauvais payeurs et que des sanctions leur soient infligées immédiatement. Depuis trop longtemps chacun reproche à l’autre tous les maux de l’économie. Aujourd’hui la crise est à notre porte. C’est en faisant respecter vraiment les règles du jeu que nous pourrons tous ensemble faire avancer notre économie, notre croissance, nos emplois.Les entrepreneurs de CroissancePlus

Créée en 1997, CroissancePlus est une association professionnelle d’entrepreneurs qui fédère des dirigeants d’entreprises afin d’imposer un nouveau modèle entrepreneurial, soutenir la création d’entreprises et d’emplois. Présidée par Olivier Duha, CroissancePlus agit depuis treize ans auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des médias.

La loi de modernisation de l’économie de 2008 avait permis d’abaisser les délais de paiement (de 66 à 57 jours) pour les mettre au niveau de la  moyenne européenne, mais l’effet est limité dans la pratique.

Le non-respect des délais de paiement peut avoir des conséquences désastreuses sur les petites structures (faillites et drames sociaux), c’est pourquoi The Roxane Company se mobilise auprès de CroissancePlus pour sensibiliser les pouvoirs publics à cet enjeu.

par le 16 décembre 2011

Leave a Reply

Articles recommandés

Suivez-nous

Billets les plus lus

Les 5 derniers Tweets

Commentaires récents

Glossaire