25
02
Les « sponsored stories » de Facebook

Annoncées fin Janvier, les « Sponsored  Stories » marquent un réel tournant dans  l’offre publicitaire du réseau social puisqu’il est désormais possible de faire la promotion de sa marque en l’adossant au contenu produit par les utilisateurs.

Par conséquent, si vous signalez votre présence dans un point de vente Starbucks, l’enseigne aura la possibilité d’utiliser ce statut comme support de communication. Encart qui apparaitra alors dans le « Newsfeed » de vos amis et qui pourra être commenté par ces derniers.

Image Article - Les « sponsored stories » de Facebook

Avec ces « histoires sponsorisées », Facebook porte donc un coup à la traditionnelle opposition entre « Paid Media » (l’achat d’espace) et « Earned Media» (les recommandations, commentaires positifs…). 

Projet Brandlift

On peut d’ailleurs y voir l’aboutissement du projet Brandlift, lancé en 2009 en partenariat avec Nielsen et qui avait pour but de permettre aux marques  de mesurer les intentions concrètes d’achat sur Facebook.
800 000 utilisateurs et 70 marques avaient alors été passés au crible pendant 6 mois, pour arriver aux conclusions suivantes :

  • Les utilisateurs se souviennent mieux des « publicités sociales » (une publicité qui précise qu’un ami est déjà fan de la marque) avec un taux de mémorisation  de 16% contre seulement 10% pour les publicités « non-sociales »
  • Les intentions d’achat sont de 8% pour les publicités « sociales » contre 2% pour les publicités « non-sociales »
  • Quand la « publicité sociale » est également accompagnée par une mention de la marque dans le flux d’actualité d’un ami, ces taux augmentent considérablement (30% pour la mémorisation par exemple)

Google Search vs Social Recommendation

Bien entendu, rien ne dit que les utilisateurs accepteront de voir leurs statuts transformés en panneaux publicitaires, ce qui pose une nouvelle fois le problème des conditions d’utilisation de Facebook.

Mais au regard de l’ensemble des informations dont dispose le réseau social et de la puissance de son Open Graph, on peut légitimement penser que la recommandation sociale a de beaux jours devant elle et se demander si elle ne sera pas bientôt un vrai rival de la recherche Google. 

par le 25 février 2011

Leave a Reply

Articles recommandés

Suivez-nous

Billets les plus lus

Les 5 derniers Tweets

Commentaires récents

Glossaire